• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Les derniers conseils d'un père

Les derniers conseils d'un père - Sébastien Dupuis

La vie est un flux étrange, avec son lot d'événements  imprévisibles. À chaque moment, nous sommes soumis aux règles du destin sans avoir à  décider. Le sort contrôle notre existence. En réalité, nous ne sommes que les victimes d'un monde qu'on a bâti. Les passagers d'un bateau qui nous mène vers des rivages inconnus. Il nous arrive donc de supporter les affres, les obstacles et tous les malheurs qu'on rencontre en chemin. En réalité, nous ne sommes qu'une livraison de courrier à un destinataire particulier.

Par un matin, il y a longtemps, comme d’habitude, je m'étais levé tôt, afin de me préparer pour  l’école. J'eus envie de me recoucher lorsque le réveil m'indiqua 5h du matin, mais la voix de mon père résonnant dans l'escalier et me sommant de me lever m'en dissuada aussitôt. Je dévalais  les marches en vitesse, j'entrais dans la douche en trombe. Je ressortais et voyais que papa était déjà prêt et n'attendait que moi. Après une brève salutation gênée, je me pressais de regagner ma chambre. Vêtements mis à la hâte, sac en bandoulière, je rejoignais papa qui était déjà en bas avec la voiture. Les conversations habituelles, mais plus appuyés cette fois. Je feignais de dormir pour éviter de me faire gronder. Papa était comme un général des armées, strict, ordonné, fier, il n'aimait pas du tout la facilité et aimait le genre de personnes qui ne perdaient pas de temps pour des futilités. Ce matin-là, j'eus droit à un vrai cours sur la vie avant d'arriver à destination pour descendre de la voiture, avec bien sûr, un sourire forcé au coin de la bouche pour dire qu'on a compris, alors qu'au fond on avait juste envie de se dérober. Le soir, j’arrive à la maison vers 19h, heureusement qu’il n’y avait pas beaucoup de trafic. Surpris, je fus, quand je vis ma mère les yeux rougis et papa pas encore là. Il avait l'habitude de rentrer tard, mais exceptionnellement ce jour-là, il avait promis de rentrer tôt car, n'ayant pas tellement de dossiers à traiter. 

Papa avait eu un accident cérébral et avait été amené au service réanimation des urgences. La réponse franche et directe de ma grande sœur m'a abasourdi. Le temps que je me trouve un siège pour reprendre mes esprits, ma journée a défilé devant moi. Je me suis rappelé de ses conseils du matin, « La vie n'est pas si compliquée. C'est de la lumière que tu portes dans ton cœur que les choses revêtent leur couleur. Il te reste un travail sur soi. Ce pèlerinage des grands âges de l'humanité. Quand tout ton être constellera de lumière, tu t'ouvriras naturellement au monde. Sois digne de ce que tu es et de ce que  tu as ». Il mourut le lendemain, mais ses conseils eux, ne moururent jamais, ils sont toujours en moi et dessinent les voies que je suis.

À propos de l’auteur :

author

Jeune universitaire créatif, j’étudie déjà depuis trois ans les sciences politiques. Mais ça ne m’empêche pas de m’intéresser aux communications. C’est d’ailleurs la raison de la création de ce blogue aujourd’hui. Car oui, j’aime écrire sur plusieurs sujets qui touchent de près ou de loin ma vie. Si vous avez des idées ou des suggestions, surtout n’hésitez pas à me le partager. C’est avec grand plaisir que je les prendrai en considération. Bienvenue!