• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Les inquiétudes d’un grand frère pour sa petite soeur.

Les inquiétudes d’un grand frère pour sa petite soeur. - Sébastien Dupuis

Malheureusement parfois, il y a des gens qui n'apprennent jamais de leurs erreurs. Ma petite sœur Florence, est l'une de celles-là. Elle a toujours été trop bonne avec tout le monde, et plusieurs en ont profité dans le passé. Après son bac à l'université, elle a fait vivre son conjoint pendant 5 ans pendant qu'il faisait sa médecine. Elle était très fière de lui. Mais pas mal moins quand, à peine deux ans après ses études, il l'a quitté pour une étudiante en médecine qui a 8 ans de moins qu'elle. Aujourd’hui elle est en couple avec Éric et ils ont un garçon de 4 ans et une fille de 6 ans. Ils ne sont pas mariés, et elle a arrêté de travailler pour élever les enfants. C'est un choix que je respecte et même si tout semble bien aller dans leur couple, je la conjure d'aller consulter un planificateur financier pour bien comprendre leur situation financière et aussi un notaire pour faire des papiers tels que leurs testaments et un contrat notarié de vie commune. Présentement, en cas de séparation, étant donné qu'ils ne sont pas mariés, Florence se retrouverait devant rien car la maison, les autos et les REER sont tous au nom d’Éric. Elle n'aurait donc pas droit à sa part de patrimoine familial ni à aucune pension alimentaire pour elle. Aussi, en cas de décès, la maison, tous les biens et avoirs iraient aux enfants. Nos parents étant décédés dans un terrible accident il y a 3 ans, je me sens souvent responsable de ma petite sœur au grand cœur. Inquiet du manque de réaction de ma sœur, je me suis décidé d’en parler à Éric. Après tout, il m'a toujours semblé quelqu'un de bien, un peu tête en l'air parfois, mais responsable et aimant envers ma sœur et les enfants. Il a eu un sourire en coin et m'a dit de ne pas m'en faire. Que Florence lui avait parlé de mes inquiétudes. Une semaine plus tard, il m'a surpris en me demandant officiellement la main de ma sœur. Et il m'a dit de ne pas m'en faire puisque les rendez-vous chez le planificateur et le notaire étaient pris. Ma sœur pleurait d'émotion. Et, elle m'a demandé si je souhaitais être le parrain de leur prochain bébé qui était en route et dont la naissance était prévue pour août prochain. Je crois que c'était la première fois que ma sœur voyait son grand frère pleurer, de joie et de soulagement. Enfin, je pourrais dormir sans m'en faire pour son avenir. Les grands frères non plus ne sont pas éternels...

À propos de l’auteur :

author

Jeune universitaire créatif, j’étudie déjà depuis trois ans les sciences politiques. Mais ça ne m’empêche pas de m’intéresser aux communications. C’est d’ailleurs la raison de la création de ce blogue aujourd’hui. Car oui, j’aime écrire sur plusieurs sujets qui touchent de près ou de loin ma vie. Si vous avez des idées ou des suggestions, surtout n’hésitez pas à me le partager. C’est avec grand plaisir que je les prendrai en considération. Bienvenue!